Air et santé
Méthode
Type
Fiche séquences éducatives

L'air pour explorer les relations santé-environnement


Mots clés

L'air - extérieur ou intérieur - est souvent perçu à travers les odeurs qu'il véhicule, agréables, ou désagréables, dynamisantes ou irritantes... Les ressentis sont très variables d'un individu à l'autre. Les odeurs sont différentes d'un environnement à l'autre et influent sur la qualité de l'air. Le lien entre le ressenti individuel - psychique - et l'impact réel sur la santé physique est souvent à ré-interroger : un air « qui sent le propre » ou qui sent « bon » est-il vraiment sans danger ? L'air intérieur est-il plus sain que l'air extérieur ? Et lorsqu'on ne sent « rien », est-on toujours en sécurité ?

Objectifs
  • Confronter des représentations sur l'air comme source de bien-être, de plaisir, de santé
  • Faire le lien entre air, environnement et santé
Matériel nécessaire
  • Pots en verre avec couvercles type pots de confiture
  • Linge ou papier absorbant
  • Etiquettes et feutres
  • Objets odorants, épices, parfums, éléments naturels

Il est important que les contenants et autres matériels soient propres et sans odeurs afin de ne pas perturber les expériences olfactives

ATTENTION à ne pas utiliser ou laisser utiliser de produits potentiellement toxiques.

Photographie de deux bouteilles remplies de sopalin chiffoné, avec une étiquette indiquant "feutre de ma classe"
Flacons à odeurs

 

Description

Préparation

Demander aux participants de capturer à l'avance ou sur place « un bol d'air - comprendre « une odeur » - qui leur fait du bien ». L'air doit être « enfermé » dans un bocal avec couvercle. L'odeur, véhiculée par l'air capturé, pourra provenir soit :

  • d'un objet solide que le participant prendra soin de cacher dans un linge ou papier opaque
  • d'une source liquide ou gazeuse : le partici-pant imprégnera le linge ou le papier par contact prolongé.

Le nom de l'odeur ou son origine devra être notée sur une étiquette, collée sous le pot, à l'aide d'un crayon non odorant.

Animation

1. Demander aux participants de former un binôme avec une personne qu'ils ne connaissent pas, d'échanger leurs pots afin d'essayer de deviner l'origine de l'odeur proposée par l'autre participant et la raison pour laquelle cette odeur peut « lui faire du bien ».

2. Au bout de 5 minutes d'échanges - top donné par l'animateur -, de rencontrer une nouvelle personne inconnue avec qui échanger (réitérer l'étape 2).

3. Lorsque le temps prévu pour les échanges est pratiquement écoulé, de se regrouper pour échanger ensemble sur les ressentis :

  • Quelles sont les odeurs présentées qui font du bien ? Sont-elles les mêmes pour tous ? A quoi sont-elles associées ?
  • Ces odeurs font-elles vraiment du bien en envisageant tous les aspects de la santé - physique, psychique, social - ?

Effectuer une mise au point scientifique sur le lien entre qualité de l'air, environnement et santé.

Activités complémentaires

L'ensemble des pots ainsi fabriqués peut être regroupé et laissé à disposition en tant que « orgue à odeurs ». L'orgue à odeurs peut alors servir de support pour un jeu de reconnaissance, de classement des odeurs (j'aime/je n'aime pas ; type d'odeurs, etc.)

Il est possible de réaliser des orgues thématiques : les odeurs qui font du bien (huiles essentielles), mes odeurs au travail, etc. Par contre pas d'orgue à odeurs des odeurs dangereuses !

Certaines odeurs peuvent être découvertes in situ (non enfermées dans un pot) dans un jardin, une maison, une ferme et être reconnues et décrites lors d'une promenade guidée, les yeux bandés, etc. Cela permet de dresser le paysage olfactif du lieu, que l'on sent moins les yeux ouverts.

On peut demander aux participants de créer un parfum en mélangeant quelques odeurs dans un pot ou un cornet de papier, de lui donner un nom (pourquoi ce nom ?), de l'échanger avec d'autres participants, etc.

Cette activité a été adaptée lors d'une journée d'échange R²ESE pour réaliser un temps brise-glace favorisant la rencontre et l'interconnaissance des participants. Des consignes supplémentaires ont été énoncées aux binômes : se présenter de façon plus formelle (structure, public cible), préciser les intérêts à participer à la journée, etc.

Lors du regroupement final pour l'échange collectif, les questions suivantes ont été posées : Qui avez-vous rencontré ? Comment est constitué le groupe ? Comment pourriez-vous réinvestir cette animation ? Quelles variantes possibles ?

Bocaux vides et leur couvercle posés sur une table en bois
Orgue à odeurs
Bibliographie / sitographie
  • Cette animation est inspirée d'une animation de la mallette « Enquête d'agriculture ». http://accueilpedagogiquealaferme.fr/wakka.php?wiki=MallEttepeda
  • ARS Lorraine, IREPS Lorraine, L'air malin, 2012
  • IREPS, Mutualité Française, la Béta Pi, Les petits débrouillards, Guide pédagogique à destination des professeurs des écoles de cycle2 et 3 « La qualité de l'air et ma santé »
  • RADIANCE NORD-PAS-DE-CALAIS, Justin peu d'air, 2009